L'Alternateur sur TwitterL'Alternateur sur Facebook
Bar des cultures locales et alternatives Niort

Tremplin Rap en Vie Urbaine #5 + Concert VALD

Tremplin Rap en Vie Urbaine #5 + Concert VALD

samedi 14 juin 2014

à partir de 20h
Organisé par l’association En Vie Urbaine - entrée 3 euros

Rendez vous à L’Alternateur (Niort) !
Venez assister à la 5ème édition du Tremplin Rap En Vie Urbaine avec 9 groupes/artistes sélectionnés sur la région Poitou-Charentes.
VALD, nouvel ovni du rap français, terminera la soirée avec un show assurément surprenant.

20H : TREMPLIN RAP EN VIE URBAINE / EDITION #5

Host MC : MOUSS

9 groupes/artistes se succèderont sur la scène de l’Alternateur pour faire découvrir la richesse de la scène régionale.

Les artistes/groupes sélectionnés :
Guer’Illa, L’Alphabet, Lasko L’Alchimiste, Léka, Les Aiguilleurs, Malik, Sizaye, Hommes de l’Ombre, Cellule Autonome.

A la clé, pour les 2 premiers, une résidence artistique au Camji (SMAC/Niort) et la 1ère partie d’un concert du Festival En Vie Urbaine en octobre 2014.

23H30 : CONCERT VALD

Fort du succès relatif de ses deux premières netapes réalisées en auto-production et partagées sur internet, Vald n’aura pas mis longtemps à attirer l’attention de producteurs de renom tels que Tefa (Diam’s, Sinik, Sniper…) et Tunisiano (leader du groupe Sniper).
À présent entouré de professionnels expérimentés, il travaille actuellement sur la réalisation de son premier EP "NQNT" qui devrait voir le jour courant 2014 et dont il a déjà dévoilé deux extraits : le polémique "Autiste" et le caustique "Shoot Un Ministre".

Alors que le rap français se partage essentiellement entre "punchlines" (pseudo) transgressives et poncifs moralisateurs, performances techniques sans substance et truismes minimalistes, Vald tente de réconcilier fond et forme, technique et réflexion, dans un rap de l’absurde narrant les apories de son temps.

Plutôt que de faire "quelque chose de bien", Valentin de son vrai nom, tente de faire "autre chose de pas mal".

Rappeur sans solution, il se positionne comme le miroir d’une civilisation essoufflée à cours d’illusions où le sexe, la drogue et les jeux vidéo sont les seuls échappatoires face à l’ennui généré par l’absence d’idéal. Poète du chaos donc, mais qui ne cède pas pour autant au passéisme ou au ressentiment.
Vald s’amuse de ce monde déserté par le sens, se réjouissant des potentialités artistiques qui s’y déploient. Tentant constamment d’introduire de nouveaux champs lexicaux dans un paysage rap lyricalement éculé, il dissémine ses aphorismes sardoniques tantôt sur des samples old-school, tantôt sur des beats "trap" aux sonorités électroniques, profitant ainsi pleinement du spectre musical contemporain.

Au-délà de cette volonté affichée de s’ancrer dans l’époque autant sur le plan des thématiques que sur celui de l’expression, ce qui caractérise sans doute le mieux Vald est l’invitation qu’il lance à défier l’ennui et l’esprit de gravité, le sérieux de ceux qui savent. Ses textes sont habités jusque dans leur interprétation d’un sourire en coin, d’une tension ambigüe dévastatrice pour tous ceux qui nourrissent des certitudes. Il convie l’auditeur à un sabbat du second degré, à une prise de recul rigolarde face à l’insignifiance de l’univers. À l’image d’un Cioran prolo de bonne humeur, Vald incarne plus que nul autre le renouvellement du rap français proposant une musique aussi entraînante que complexe, capable de réunir autant les corps que les esprits.