L'Alternateur sur TwitterL'Alternateur sur Facebook
Bar des cultures locales et alternatives Niort

Rod Anton & The Ligerians

Rod Anton & The Ligerians

vendredi 4 juillet 2014

à partir de 21h30
organisé per La Dynamo - entrée 2 euros

Rod Anton & The Ligerians

Fort du succès de son premier album « Reasonin’ » sorti en 2012 et comptant des invités prestigieux comme The Congos, Max Romeo ou encore Midnite, Rod Anton nous revient cette année avec un deuxième opus des plus inspirés intitulé « WEVOLUTION ».
La thématique de cet album reprend la légende amérindienne du colibri, remise au goût du jour il y a quelques années par Wangari Maathai, première femme Africaine à avoir reçu le prix Nobel de la Paix. Cette légende dit qu’un jour, dans une forêt, un énorme incendie fit rage, tous les animaux s’enfuirent pour sauver leur peau excepté le minuscule colibri. Celui-ci décida de se rendre au ruisseau le plus proche et pris quelques gouttes d’eau dans son bec qu’il allât ensuite verser sur le feu. Puis il retourna au ruisseau et renouvela l’opération, encore et encore. Tous les animaux s’étaient réfugiés au sommet d’une colline et le contemplaient. Au bout d’un moment, l’un d’eux, d’un ton moqueur s’écria : « Mais que penses-tu faire ? Ton bec est trop petit, tu vas te brûler les ailes et tu ne peux emmener qu’une goutte à la fois ! » Et le colibri, sans perdre une seule seconde, de lui répondre simplement : « Je fais ma part... »
Cette légende, à travers sa métaphore qui au premier abord pourrait paraître quelque peu enfantine, nous rappelle que chacune de nos actions a son importance, que chaque voix peut faire écho et aider la voix globale à se faire entendre ! C’est donc à partir de cette réflexion que Rod et ses musiciens The Ligerians nous proposent des morceaux imprégnés d’un engagement écologique certain, sur un Reggae toujours aussi Roots et épuré, quoique teinté cette fois de sonorités Rockers début 80’s avec des arrangements d’une précision envoutante.
Sur « Wevolution », il est question de notre responsabilité à tous dans la dégradation de notre environnement, de la déchéance de ce monde qui sombre dans l’individualisme radical, celui qui détruit notre conscience collective en faveur du profit et de la corruption, celui qui contribue à la pollution de nos rivières, de nos sols et de l’ensemble de notre environnement. Cette pollution arrive par le production abusive de plastique sous toutes ses formes, dérive et aberration de l’industrie pétrolifère pour augmenter une fois de plus son profit comme le dénonce Rod sur le titre Addicted, gratifié d’un interlude signé Vaughn Benjamin, chanteur du groupe Midnite déjà présent sur l’album « Reasonin’ ».
La métaphore du colibri évoquée ici est ces derniers temps utilisée par un grand nombre d’associations de protection de l’environnement et sensibilise à l’importance de chacun de nos actes individuels dans ce combat pour faire évoluer les choses. C’est donc tout naturellement qu’elle a inspiré Rod Anton dans l’écriture de ce nouvel effort. On y retrouve ainsi des titres très revendicatifs aux thèmes instrumentaux entêtants comme Carpe Diem ou We Are One, ou encore le morceau d’ouverture de l’album Like the Hummingbird en référence directe à la fameuse légende. Au delà de ce militantisme, sur ce « Wevolution », Rod se permet tout de même des titres moins engagés comme Mr Bear ou encore Lazybones’ Landing, véritable hymne pour tout adepte de la procrastination qui résonne ici de façon antinomique mais illustre parfaitement la paresse et le laisser-aller dans lesquels sombre notre société. Smooth But Revolutionary nous rappelle quant à lui ce qui fait l’essence même de la musique Reggae qui, sous ses lignes de basses rondes et langoureuses, est l’un des messages révolutionnaires les plus enthousiastes que connaît ce monde.