L'Alternateur sur TwitterL'Alternateur sur Facebook
Bar des cultures locales et alternatives Niort

No Copyright + Metropolis Child

No Copyright + Metropolis Child

samedi 27 septembre 2014

à partir de 21h30
soirée organisée par l’asso No Copyright - entrée : 2 euros

No Copyright

Une rencontre cordiale entre la France et l’Angleterre après un détour à Saïgon, Nocopyright revendique les différences, c’est "l’esprit de famille" musicale qui nous pousse à voyager ensemble dans des univers parfois très variés.
Ils viennent des environs de Tours et se sont réunis en 2008 autour d’une même envie de jouer une musique empreinte des relents des seventies, des chansons dans lesquelles le rock et la brit-pop se rejoignent et trouvent une vraie dimension pop rock … Quelques concerts pour tester leurs premières compositions écrites par la chanteuse et guitariste Tamara Mason dans sa langue maternelle auront suffi à Gérard Urvois et Victor Le aux guitares, Elise Gaborit aux claviers, Nicolas Métaireau à la basse et Vincent Desouches à la batterie pour trouver leur véritable ligne de conduite et c’est en avançant à grand pas vers un premier album que NoCopyright nous propose aujourd’hui un premier EP plutôt prometteur dans lequel on apprécie la solidité de ses premiers morceaux. Le chant riche et chaud est le premier des arguments d’un groupe qui a su tirer très intelligemment profit de sa chanteuse anglophone et si cette dernière place de temps à autres quelques phrases en Français au détour d’un morceau, ce n’est que pour mieux mettre en valeur la qualité d’un exercice qu’elle maîtrise sur le bout des doigts. Quelque part entre Tracy Chapman et Texas, entre Muse et U2, NoCopyright nous sert une musique toute en nuances et en détails et ne se gêne pas de briller en nous proposant des parties rythmiques impeccables et des guitares sobres mais toujours efficaces. Des titres comme « N°4 », « Joe », « Eye Of The Storm » ou « Midnight Muse » permettent d’envisager le meilleur pour la suite et si une chose est d’ores et déjà certaine, c’est que l’on n’a pas fini de se régaler grâce à ces Tourangeaux pleins de talent. A surveiller de très près donc !
https://www.facebook.com/pages/No-Copyright/267400568190
http://nocopyright.bandcamp.com/

Metropolis Child

À l’été 2012, Will Raux (chanteur), Jyhell (guitariste), Emilien Vives (batteur) et Florent Le Gac (bassiste) sont réunis en Touraine pour suivre le cursus pro de Tous en Scène.
Un projet métal progressif aux textes parfois français, parfois anglais, au chant clair et saturé, influencé par les maîtres du genre Dream Theater est lancé, et prend son nom « Metropolis Child » notamment en hommage à ces derniers.

Dès septembre 2012, le groupe est sur pied, le logo en poche (designed by Nadège Guiho), et les répètes s’enchainent ; des nuits entières de riffs énergiques au domicile du guitariste, et très vite Metropolis Child apparaît sur les réseaux sociaux avec 2 morceaux rapidement enregistrés en autoprod, et réalise en 2 jours plus de 1400 visites sur la page Myspace !

À la fin de l’été 2013, les premières scènes se révèlent prometteuses grâce à un public au rendez-vous ! La motivation est au zénith !
Le groupe auto-produit une démo de 3 titres « Obsession positive » tout en continuant sa phase de composition, et se penchant aussi sur la construction sérieuse d’un réseau, afin de faire connaître Metropolis Child à un maximum de personnes et d’élargir son public.

Aujourd’hui le groupe se produit sur scène régulièrement, entre tremplins et festivals, ou mini-tournées de 3 ou 4 dates partout en France.
Pendant l’été 2014, le groupe enregistre un EP 5 titres « As Dreams Make Us Live » avec Quentin Regnault, masterise le tout chez Guillaume Bideau, et repart sur les routes dès septembre avec les valises pleines de nouveaux titres, afin de faire découvrir ce nouveau CD aux quatre coins du globe ...

Facebook/metropolis.child