L'Alternateur sur TwitterL'Alternateur sur Facebook
Bar des cultures locales et alternatives Niort

Guillaume Ledoux (Blankass) + Keryann SF

Guillaume Ledoux (Blankass) + Keryann SF

samedi 11 janvier 2014

à partir de 22h - Entrée 2€
Soirée organisée par l’association "La Dynamo"

Guillaume Ledoux est né le 26 décembre 1970 à Châteauroux, vers 7h00 du matin. Par la suite, il sera beaucoup moins matinal.

En 1981, il forme le groupe Zéro de conduite, avec son frère Johan, son copain Franck et sa cousine Anne-Sophie. Quelques morceaux, trois accords, des concerts dans les collèges et les MJCs... En 1983, après une rencontre improbable sur le quai d’une gare, Jeffrey Lee Pierce, le chanteur de Gun-Club, craque sur le groupe, et insiste pour que les quatre mômes jouent avec lui au Printemps de Bourges.
Un drôle de conte de fées commence, et par un doux soir d’avril, à douze ans de moyenne d’âge, Zéro de Conduite ouvre le bal devant Gun-Club et U2.
À côté de la batterie trop grande pour lui, deux personnes encouragent Guillaume en se marrant. C’est Bono et The Edge qui n’en croient pas leurs yeux...
En 1984, le groupe signe chez RCA. En mars de la même année, Joe Strummer les choisis pour la première partie des Clash, à Paris Balard. Suivront des dizaines et des dizaines de concerts des deux côtés de l’atlantique, des rencontres et collaborations géniales avec The Inmates, Johnny Thunders, Lords of the new Church ou encore Serge Gainsbourg...

En 1990, Guillaume et Johan ont grandi et forment Blankass, véritable creuset musical, où les deux frères vont pouvoir mélanger influences rock, folk, chanson, et instruments électriques et traditionnels... Après 200 concerts dans toutes sortes de lieux, en France, Belgique, Allemagne, Hollande, Algérie, le premier album éponyme sort en janvier 1996, et le premier single, « La couleur des blés » rentre sur toutes les radios. Le groupe est nominé aux Victoires de la musique en révélation musicale de l’année et l’album se vend à plus de 150 000 exemplaires. Suit une tournée de 150 dates. En 1998, deuxième album « l’ère de rien », et nouvelle nomination aux Victoires, cette fois dans la catégorie Groupe de l’année. Les Blankass vont alors enchaîner tournées et albums avec « l’homme-fleur », « Elliott », et plus récemment, « Un concert », le premier Live du groupe, accompagné d’un DVD mêlant archives, clips et concert...

Dès 2005, pendant l’enregistrement d’ « Elliott », Guillaume commence à composer et écrire des oeuvres plus personnelles, plus intimistes, allant au bout de ses envies « chansonnesques », amoureux de Trenet, de Gainsbourg, de Brel et de Perret...
En 2008 commence la collaboration avec son éditeur, Strictly-Confidential (Miossec, Nada Surf, Eiffel, Florent Marchet...), et Guillaume part sur les routes avec ce nouveau projet, accompagné de son pianiste, Cédric Milard.
Blankass, c’est beaucoup de monde et de bruit sur la scène, là, c’est un piano et une voix. Et Beaucoup d’émotion.
Des histoires simples de gens simples, des petites colères de tous les jours, des chômeurs heureux et des travailleurs déçus, il y a du Springsteen ou du Johnny Cash là-dedans... Un peu de Souchon et un peu de Blankass quand même, et une bonne dose d’humilité... De ballades déchirées en chansons légères et habitées, Guillaume se promène au hasard des concerts, évoluant sur un fil tendu entre le spleen et le rire, entre le monde rural et le grouillement de la ville...
Son premier EP acoustique sort en digital en avril 2010 sur toutes les plateformes de téléchargement légal, via le label Idol, comprenant 6 titres dépouillés, dont le fameux « à terre », inspiré par la vie de son ami Fabrice Bénichou... Une chanson qu’on reçoit comme un poing dans la gueule...
Entre deux concerts des Blankass et leur tournée "Les chevals", Guillaume continue à se produire un peu partout en France.

Cherchez bien, il n’est sûrement pas loin de chez vous...
Proche.
Tout proche.

http://www.guillaumeledoux.com/